Alpha ou Bêta ? Deux lectures totalement différentes

As-tu déjà tapé « liste genres littéraires » dans une barre de recherche et été satisfaitE de ce que tu y as trouvé ? Moi, non. Alors j’ai décidé de monter ma propre petite liste exhaustive des genres paralittéraires.

Si tu n’as pas lu mon billet sur les problématiques de la paralittérature clique ici et revient ici après.

OK, tu es prêtE ?

Les problèmes de la classification par genre

 

La classification par genre est une façon de faire en sorte que les lecteurs et les lectrices s’y retrouvent. Si un livre est classé sous une catégorie qu’ils ou elles ont déterminé comme étant dans leur « palette de goûts », eh bien ils ou elles sont à peu près certainEs d’aimer.

Pratique !

En tant qu’écrivainE ça t’assure que ton livre va tomber entre les mains des bonnes personnes. Ça facilite la publicité, le choix de la couverture et le travail du champ littéraire.

Mais il y a aussi des inconvénients.

On l’a tous et toutes déjà entendue : un livre non classable en tablettes est un livre qui ne se vend pas.

La classification par genre littéraire peut être considérée comme restrictive par certainEs écrivainEs. Parce qu’avec le choix d’un genre s’ajoutent des promesses.

Je t’explique.

Chaque genre a ses caractéristiques particulières. Une œuvre classée comme merveilleuse doit se dérouler dans un univers magique où les règles sont claires et explicites (du moins, une partie des règles). Une œuvre d’enquête policière doit avoir comme personnage principal unE inspecteur ou inspectrice (ou son équivalent) qui résout un crime.

Mais ça va plus loin que ça. Ça, ce n’est que l’évidence même.

Savais-tu que le personnage principal d’un roman policier doit être décrit dans son entièreté dans les premières pages, sinon bye bye lectorat ?

Parce que le lectorat d’un genre est habitué à la « recette » du genre, si une œuvre en diverge trop, elle sera peut-être acclamée comme une innovation, mais, plus certainement, elle sera rejetée. ET si on aime assez, on va peut-être même créer un nouveau genre juste pour cette œuvre !

C’est comme ça que sont nés le merveilleux (Tolkien), la chick-lit (probablement un mélange entre la popularité de Twilight et de 50 Nuances de gris) et la dystopie moderne (encore une fois probablement un mélange : Hunger Games, Divergente et Labyrinthe).

Donc non seulement on a des genres qui DEMANDENT une certaine quantité de promesses à remplir, mais si une œuvre qui ne se classe pas trop bien dans un genre précis devient TRÈS populaire on va même créer un genre pour cette œuvre !

Mais les œuvres qui entrent dans la Littérature, elles, se font « dépouiller » de leur genre. La Littérature en tant que telle devient leur genre.

Tu vois à quel point tout ça est compliqué ?

 

Différentes classifications officielles

 

Pour en arriver à ma propre liste, je me suis posé la question : quelles sont les listes stables qui existent déjà ?

J’en suis arrivée à 3 :

  1. Les librairies classent les livres par rayons
  2. Les bibliothèques utilisent la classification Dewey
  3. Les maisons d’édition ont leur propre façon de déterminer le genre d’une œuvre

La plus stable de toutes est celle de Dewey, ensuite les librairies (parce qu’elles sont à peu près semblables partout. Crois-moi, j’ai travaillé dans 3 librairies différentes et je m’y retrouvais). Les maisons d’édition ont chacune leur propre liste, ça fait donc trop de listes.

 

Définitions :

Public cible – lectorat d’une œuvre

Genre – affecte les éléments de l’histoire

Forme – le format d’une œuvre affecte comment une œuvre est présentée

Exemple : une BD de sci-fi jeunesse — la BD est la forme et le Sci-Fi est le genre et les enfants sont le public cible

1. Classement des livres en librairie

 

Si tu as remarqué, une librairie, ça mélange public cible, genre et forme. Normalement les livres d’une librairie sont classés ainsi :

La section jeunesse n’est souvent pas classée en genre, mais plutôt par âge… ce qui ne nous intéresse pas trop.

Une sépration en format minimale est faite : les bandes-dessinées sont séparées des mangas et les romans de tout le reste. On fait aussi une séparation entre les livres cartons, les livres souples et les albums pour bambins.

L’adulte est plus complexe un peu : BD, Policier, Policier poche, Roman étranger, Roman étranger poche, etc.

Dans la jeunesse, le réaliste / technique est plutôt limité.

On y trouve : Activité, Documentaire, Faune et flore, Psychologie (tout ce qui est gestion des émotions et autres apprentissages importants).

Biographie, Culture (musique, photographie et autres), Sports, Croissance personnelle (psychologie, sociologie, philosophie, puériculture), etc.

Les livres sont organisés en fonction des ventes. Le roman policier est TRÈS populaire en librairie au Québec. Il a donc sa propre section contrairement à la science-fiction qui se vend un peu moins.

Puisque ce n’est pas assez défini, il n’est pas recommandé d’utiliser cette façon de classifier les œuvres en tant qu’écrivainE.

 

2. Classification Dewey

 

Selon moi, cette classification est vraiment pourrie pour les lecteurs et les lectrices. Je ne sais pas si tu trouves ça toi aussi, mais je trouve que c’est hyper difficile de se retrouver dans une bibliothèque !

C’est pas pour rien qu’on met des ordinateurs pour faire tes propres recherches à ta disposition. C’est parce que ça ne répond pas du tout à la façon qu’un lecteur ou qu’une lectrice cherche sa prochaine lecture. C’est plutôt de l’archivage.

Mais bon, si ça t’intéresse, c’est ça.

 

3. Les maisons d’édition

 

Chaque maison d’édition a son public cible. Certains éditeurs ont classé leurs livres en collection et chaque collection a son public cible particulier.

Donc la maison d’édition, oui, classe par genre, mais plutôt en fonction de son public cible. Parce que son objectif, c’est la vente.

Donc, je ne m’embarquerai pas trop là-dedans.

La création de ma liste exhaustive de la paralittérature

Donc comment j’ai créé ma liste ?

J’ai pensé à toi. Je voulais qu’il te soit plus facile en tant que lecteur ou lectrice de te retrouver parmi les genres pour être capable de nommer exactement ce qui te plait. Et j’ai pensé à toi aussi, cherE écrivainE. Oui, oui. Je voulais que tu puisses facilement classer ton manuscrit dans le genre qui lui convient.

La liste ne prend pas en compte :

  • les formats
  • les publics cibles
  • l’âge des lecteurs ou des lectrices
  • la popularité d’un genre
  • la Littérature
  • les genres techniques ou informatifs (livres de cuisine, livres de méditation, documentaires, etc.)

J’ai fait mon possible pour y mettre tous les genres et les sous-genres que je connaisse. Il en manque certainement. N’hésite pas à m’écrire pour me le mentionner. Tu peux m’écrire un commentaire ou me trouver sur Instagram en cliquant ici.

Je veux aussi que tu prennes en considération qu’il est possible de mixer n’importe quel genre ou sous-genre avec un autre pour créer des combinaisons infinies. Je me suis donc concentrée sur ce qui est le plus commun comme combinaisons.

Avertissement : les exemples mentionnés dans cette liste ne sont pas tous adaptés à un jeune public. Fais tes recherches avant de te lancer dans la lecture ou le visionnement d’une de ces œuvres.

Liste des genres littéraires

Genre : Fantasy

Des éléments magiques ou surnaturels sont introduits dans un univers fictif ou réaliste.

Sous-genre : Fantastique

Là où il faut vraiment mettre l’accent, c’est que ce genre se différencie du merveilleux par le fait que les éléments magiques ou surnaturels sont considérés comme anormaux. Et que, au lieu de se retrouver dans un univers complètement fictif, l’intrigue est souvent ancrée dans un univers réaliste.

Horreur

L’objectif : effrayer. L’écriture est très centrée sur la création d’une ambiance. Tu peux y trouver des détails morbides.

Exemple : Aliss de Patrick Sénécal

Historique ou folklorique

Un événement ou un conte est réinterprété dans un contexte fantastique. L’histoire est réécrite en accentuant les aspects magiques effrayants.

Exemple : Les contes interdits, série collective

Anticipation

Les personnages sont mis sous pression d'avancer en raison d'une intervention surnaturelle. C’est obligatoire, ça doit tenir en haleine.

Exemple : La Sorcière

Surnaturel

Ce genre met de l’avant une ambiance sombre apportée par une problématique surnaturelle de type fantôme ou spectre.

Exemple : Surnaturel

Sous-genre : Merveilleux / Fantasy / Fantasie

L'univers est complètement ou en partie inventé. La magie règne dans cet univers et son utilisation n’est pas du tout contestée par ses praticiens ou praticiennes.

Épique

Ce genre met en opposition les forces du bien et du mal souvent représenté par deux armées qui se livreront combat à la toute fin de l'histoire. Le sort du monde y est en jeu.

Exemple : Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien

Héroïque

Un personnage est choisi pour accomplir une grande destinée. Il ou elle apprend la magie pour réaliser une quête importante.

Exemple : Harry Potter de J.K. Rolling

Récit de voyage

L'élu entreprend un voyage qui le mènera à accomplir sa quête. Souvent un petit fermier ou fils de paysan qui évolue jusqu'à devenir quelqu'un d'important ou qui retourne à ses racines à la fin de l’intrigue.

Exemple : Amos Daragon de Bryan Perro

Jumeaux

Deux jumeaux partagent des aventures. Souvent l’accent est plus sur l’un des deux, mais des fois ils peuvent se partager la vedette. Un des jumeaux est une femme et l’autre, un homme. La femme est l’emblème de quelqu’un qui a un trouble de l’attention avec hyperactivité et l’homme est calme, réfléchi et moins doué que la femme à l’art du combat.

Exemple : Les tigres bleus de Yves Trottier

Médiéval

Eh oui ! Tellement d'oeuvres merveilleuses se déroulent à une époque médiévale alternative que c'est devenu une catégorie.

Exemple : Le Cycle d'Avalon de Marion Zimmer Bradley

Historique / Folklorique

Histoire merveilleuse se déroulant à une époque historique autre que médiévale et que les temps modernes.

Exemple : Élias Sparte de Agnès Ruiz

Mythique

Qui remet en scène un évènement mythologique.

Exemple : Percy Jackson de Rick Riordan

Féérique

Je parle ici de réécriture d'un conte de fées, de la réinteprétation d'une légende, etc. Le mythe véritable et le conte de fées véritable ont été mis sous historique.

Exemple : Poison, charme et beauté de Sarah Pinborough

Spirituel

Ce genre inclut des éléments d'une religion vivante de façon très explicite ou implicite.

Exemple : Les Chroniques de Narnia de C.S. Lewis

Sombre

L'univers inventé est plutôt sombre. L'histoire est centrée sur un personnage antihéros ou unE vilainE purE et durE.

Exemple : Le Trone de Fer de G.R.R. Martin

Urbain

À la frontière entre le fantastique et le merveilleux, la fantasy urbaine est un genre qui peut être défini par toute histoire qui se déroule à notre époque ou dans un passé proche où la magie est présente, souvent aux abords de la société ou dans le plus grand des secrets.

Exemple : En avant

Bit-Lit

Le nom le dit, c’est de la littérature de vampire🧛🧛‍♀️ avec une touche de romance ou beaucoup de romance.

Exemple : Twilight de Stephanie Meyer

Superhéros

🦸‍♂️🦹‍♀️

Exemple : One Punch Man de Yusuke Murata

Animalier / Personnification

Dans ce genre les animaux agissent comme des êtres humains. On pourrait aussi appeler ce genre la « personnification ». On peut aussi y inclure une histoire où les objets agissent comme des êtres humains.

Exemple : Comme des bêtes

Romance

Histoire où sont inclus des éléments magiques, surnaturels, etc., mais où l’accent est mis sur une histoire d’amour.

Exemple : La fiancée de Kiera Cass

Science-Fiction

Ce genre est des fois placé sous la science-fiction ou sous le merveilleux, il s’agit d’un genre hybride où la science est mise au second plan au profit de la magie. La magie est alors plus forte dans cet univers que la science, malgré toutes les avancées scientifiques incroyables de l’univers décrit.

Exemple : Star Wars

Genre : Science-Fiction

La science-fiction se déroule dans un univers alternatif ou un univers inventé ou un futur lointain, mais sa caractéristique principale est l’avancée technologique.

Space-Opera

L’exploration de l’espace est le thème principal de ce genre.

🌌 

Exemple : Dans une galaxie près de chez vous

Planet-Opera

L’action est centrée sur une planète lointaine en particulier.

🪐

Exemple : Dune de Frank Herbert

Cyberpunk

Une entité sans visage contrôle la société dans un futur plus ou moins proche où la technologie, malgré ses avancements, est toujours problématique : pirates informatiques, cyborgs, AI, etc. Si tu peux y mettre une trame sonore de musique techno, c’est probablement de la cyberpunk.

Exemple : Psycho-Pass

Post-Apocalyptique

La société telle qu’on la connait a été détruite (virus, ennemi extraterrestre, AI trop intelligente, etc.) Elle a laissé place à une nouvelle forme de société plus dure, avec plus de règles ou aucune règle.

Exemple : Metro 2033 de Dimitri Gloukhovski

Dystopie

Pas nécessairement, mais souvent, des ados tentent d’améliorer leur situation dans une société détruite par une catastrophe. Société qui a été reconstruite sur des bases peu solides ou qui est dirigée par les méchantEs de l’histoire : docteurEs, scientifiques, politicienNEs, etc.

Exemple : Hunger Games de Suzanne Collins

Utopie

Le genre utopique, souvent très loin de peindre le portrait d’une vie idéale, présente une société extrémiste. Les personnages d’abord en accord avec les règles changent vite d’avis lorsqu’ils sont confrontés à une situation perturbante qui remet en question leurs croyances. Ce genre a souvent une grande portée philosophique et vise la réflexion.

Exemple : La cité de vérité de James Morrow

Réalisme fantastique

Mis à part être un courant de pensée des années 1960, c’est aussi un genre paralittéraire. Et il est tout aussi mélangeant que le mouvement idéologique. Soit on essaie de représenter le banal comme magique, soit la magie est insérée dans le banal. Quoiqu’il soit, l’élément magique n’est pas remis en question.

Exemple : Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez

Histoire alternative / Uchronie

Et si cet évènement avait eu lieu autrement ? C’est la réponse à laquelle ce genre répond. Classé sous science-fiction, ce genre est aussi étroitement lié avec le merveilleux.

Exemple : Time Riders de Alex Scarrow

Steampunk

L’ère industrielle, mais avec de la technologie beaucoup trop avancée. Ce genre a été adapté pour d’autres époques : ère victorienne, ère antique, etc.

Exemple : Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

Hard Sci-Fi

C’est le genre le plus pur de la science-fiction. La science prime sur tout : pas de magie, pas d’explications un peu farfelues. On se base sur la science et c’est tout.

Exemple : Seul sur mars de Andy Weir

Anticipation

Ce genre a pour but de décrie notre société dans un futur plutôt proche avec quelques avancées technologiques, mais pas trop. On pourrait même considérer l’Utopie ou la Dystopie comme des sous-genres de l’anticipation.

Exemple : Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

Voyage dans le temps

⏱️✈️

Tout récit où on voyage dans le temps. Attention, le voyage dans le temps peut autant avoir une origine magique, scientifique que autre. 

Exemple : Dirk Gently's Holistic Detective Agency de Douglas Adams

Genre : Romance

La romance n’a pas besoin d’introduction. Il s’agit d’un genre où l’amour prévaut sur tout et gagne toujours.

Savais-tu qu’il existe une association des écrivainEs de romance ? RWA

Je ne considère pas la romance queer comme étant un sous-genre de la romance. La littérature queer devrait être plus courante et s’étendre à tous les genres sans être considérée comme un sous genre général de la paralittérature. Je trouve contre intuitif de la mettre dans une petite boite.

Souvent le type d’intrigue peut servir à distinguer les oeuvres de romance : d’ennemis à amants, amour interdit, quaterback qui tombe amoureux de la nerd, prince et princesse, etc. Mais il ne s’agit pas à proprement parler de sous-genres.

Chick-Lit

Littérature romantique écrite par des femmes pour des femmes. Souvent associée à la romance Feel Good, la Chick-lit a pour caractéristique d’être réconfortante. Le public cible est les mamans.

Exemple : Chick Lit de Amélie Dubois

Érotisme

Genre 18 ans et + qui peut être mélangé à n’importe quel sous-genre imaginable.

Exemple : 50 nuances de Grey de E.L. James

On peut aussi trouver de la littérature jeunesse 16 ans et + qui aborde le sexe de façon directe. 

Exemple : La première fois de Sarah-Jeanne de Marie Gray

Historique

Toute histoire qui se déroule avant 1950 est considérée comme une romance historique.

Exemple : Anne et la maison aux pignons verts de L. M. Montgomery

Contemporaine

Histoire qui a lieu entre 1950 et aujourd’hui qui priorise la relation amoureuse des personnages.

Exemple : Kissing Booth de Beth Reekles

Paranormale

Dès qu’un élément qui sort du réalisme est introduit dans l’histoire (sci-fi, merveilleux, fantastique, etc.), il s’agit d’une romance paranormale.

Exemple : Rouge rubis de Kerstin Gier

Policière

La victime d’un crime tombe amoureuse de la personne qui mène l’enquête sur cedit crime ou le contraire. Ou une histoire d’amour qui tourne autour d’un crime ou d’une enquête et dont l’enquête est essentielle à l’intrigue.

Exemple : La fille de Brooklyn de Guillaume Musso

Gothique

Le roman gothique est une lettre d’amour au macabre et au sentimental. Le décor fait penser à l’architecture gothique : châteaux, cimetières, ruines, églises. Les thèmes abordés tournent aussi autour de ces notions : sorcières, fantômes, etc. Le mouvement emprunte au romantisme : grand accent mis sur la nature.

Exemple : Crimson Peak

Dark Romance ou Romance interdite

Un personnage, généralement une femme, se retrouve à la merci d’un autre personnage, généralement un homme, dans le contexte d’une relation amoureuse / sexuelle. Souvent 18 ans et +.

Exemple : Dark Romance de Penelope Douglas

Spirituelle

Histoire où les éléments spirituels font partie inhérente de l’intrigue et ne peuvent être retirés. Ces éléments spirituels s’encrent dans des croyances modernes de n’importe quelle culture.

Exemple : Sur le bord de la rivière Piedra je me suis assise et j'ai pleuré de Paulo Coelho

Feel Good

C’est comme être enveloppéE dans une étreinte. Ici, il est plutôt question de l’ambiance et du sentiment que la lecture laisse aux lecteurs ou lectrices.

Exemple : Orgueil et préjugés de Jane Austen

Genre : Biographie

L’oeuvre a pour objectif de célébrer ou de mettre sous la loupe du public une vie.

Autobiographie

Biographie écrite par la personne elle-même.

Exemple : Mémoires d'une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir

Ghost Writer ou ÉcrivainE fantôme

Est-ce qu’il s’agit d’un genre ou plutôt d’une technique d’écriture ? Difficile à dire. Il s’agit d’une autobiographie qui a été écrite par un autre, mais signée par la personnalité dont la vie est racontée dans l’oeuvre.

Cette méthode d'écriture peut être appliquée à tout autre genre. Mais elle est très commune dans le genre auotbiographique.

Le cas le plus célèbre d'écrivainE fantôme est celui de Alexandre Dumas.

Fiction autobiographique

Oeuvre à portée biographique où y sont mêlées fiction et réalité jusqu’à ce que l’on ne puisse plus faire la différence entre les deux.

Exemple : Folle de Nelly Arcan

Fiction biographique

Histoire fictive, mais basée sur la vie d’un personnage connu ou qui s’en inspire. L’objectif d’une telle biographie est le divertissement. C’est l’équivalent des films « basés sur une histoire vraie ».

Exemple : Making a Murderer

Fiction académique

Biographie basée sur des faits qui est écrite par unE historienNe, mais qui a pour but le divertissement. Il y est donc mêlé des éléments fictifs pour capter l’attention.

Exemple : Vie des douze césars de Suétone

Biographie académique

Biographie basée sur des faits qui est écrite par unE historienNe.

Exemple : Vie de Pythagore de Porphyre

Récit / Témoignage

On pourrait le considérer comme une oeuvre de journalisme. C’est un roman qui rapporte des faits réels documentés, mais à la façon d’un roman, il est raconté avec une certaine forme de narration.

Exemple : De sang-froid de Truman Capote

Genre : Action et Aventure

L’intrigue semble avancer d’elle-même puisque ce n’est pas les personnages qui la tirent, mais bien elle qui tire derrière elle les personnages.

Sous-Genre : Mystère

Repose sur une intrigue qui consiste à résoudre un crime ou une énigme.

Policier

L’action commence avec un crime qui est commis. L’objectif de l’oeuvre est la résolution de ce crime par la découverte et l’arrestation de la personne coupable.

Exemple : Le Collectionneur de Chrystine Brouillet

Noir

Polar qui est inscrit dans la réalité (problème social réel) où on en vient à la violence. Ambiance beaucoup plus sombre que le policier.

Exemple : Le Parfum de Patrick Suskind

Cambriolage

Intrigue tournant autour du vol d’une grande institution (souvent une banque ou un musée).

Exemple : Fils-des-brumes de Brandon Sanderson

True crime / Historique

Oeuvre qui raconte l’histoire d’un crime historique qui a réellement eu lieu. Faits obligatoires à inclure : les noms des acteurs et actrices de l’évènement, l’heure et le lieu réels et tous les petits détails du vrai crime.

Exemple : Mrs. Sherlock Holmes de Brad Ricca

Enquête

Le livre d’enquête pose une question à ses lecteurs et ses lectrices. On y répond dans l’oeuvre et le lecteur ou la lectrice a l’opportunité par lui-même ou elle-même de trouver la réponse avant la fin de l’oeuvre.

Exemple : Ils étaient dix de Agatha Christie

Enquête douillette

L’histoire se déroule dans un petit village pittoresque. L’intrigue inclue peu ou aucune violence. Les personnages sont des gens normaux.

Exemple : Arsenic and Adobo de Mia P. Manansala

Thriller / Anticipation / Suspense

Le roman d’anticipation a pour objectif premier de créer une tension. Il joue sur la peur à la limite de la terreur. Ce n’est pas un thriller si tu n’as pas l’irrésistible besoin de tourner la prochaine page, encore et encore.

Exemple : Pour rien au monde de Ken Follet

Sous-Genre : Western

Histoire de cowboys ou de cowgirls, de familles colonisatrices, d’autochtones, etc. dans l’Ouest américain.

Biographique / Historique

Un western basé sur des faits ou la vie d’une personne connue de l’époque.

Exemple : Le sang des Dalton de Ron Hansen

Weird West

Un western romantique, un western d’enquête, un western surnaturel ? Pourquoi pas ?

Exemple : Wake of Vultures de Lila Bowen

Sous-Genre : Militaire

Intrigue qui tourne autour d’une guerre ou de combats. Les personnages se préparent à la guerre, sont en guerre ou récupèrent après une guerre.

Exemple : Pour qui sonne le glas de Ernest Hemingway

Terroriste

L’intrigue principale tourne autour d’un acte terroriste ou les personnages sont confrontés à un tel acte.

Exemple : Je t’enverrai des fleurs de Damas de Frank Andriat

Espionnage

Une histoire d’espions 🕵️‍♂️🕵️‍♀️

Exemple : 007, James Bond

Arts Martiaux

Le nom l’indique : combats épiques qui impliquent des arts martiaux.

Exemple : La voie du sabre de Thomas Day

Évasion

Ça le dit, quelqu’un s’évade de quelque part, normalement une prison.

Exemple : Le conte de Monte Cristo de Alexandre Dumas

Sous-Genre : Expédition ou Récit de voyage

Le récit de voyage ou d’expédition a une intrigue principale qui demande aux personnages de partir en expédition pour remplir sa quête.

Archéologique

Les personnages entament un voyage dans le but de faire des découvertes historiques ou archéologiques.

Exemple : Indiana Jones

Historique

Récit de voyage qui a vraiment eu lieu. À la limite avec le biographique.

Exemple : Anabase de Xénophon

Chasse au trésor

Les personnages partent en expédition pour trouver un trésor. À la fin de l’oeuvre, ils trouvent le trésor.

Exemple : Atlantis, l’empire perdu

Sous-Genre : Autres

Une liste des sous-genres d’action et aventure qui n’entrent pas vraiment dans une catégorie facile à décrire.

Revanche

L’intrigue principale est centrée sur un acte de revanche.

Exemple : Batman

Comédie

L’objectif est de faire rire et de divertir, point.

Exemple : Le forum en folie

Épique

Armée contre armée ou personnage plus grand que nature qui n’a pas vraiment de développement de personnage, mais qui n’en a pas besoin, parce qu’il est awsome. Ou toute autre histoire du genre.

Exemple : Iliade de Homer

Historique

Thriller qui est basé sur des faits historiques ou qui met en scène un personnage historique.

Exemple : Nouvelle Vie d'Arsène Lupin : les nouvelles aventures de Adrien Goetz

Humain vs Nature

Le personnage est mis dans une situation où il est seul dans la nature. Alors qu’il en découvre la beauté, il y voit aussi la force destructrice qu’elle est puisqu’il l’expérimente au premier plan.

Exemple : Agaguk de Yves Thériault

Survie

Les personnages ou l’humanité entière (tout dépend de l’oeuvre) doit survivre à une randonnée dans les bois ou à la fin du monde, et tout ce qu’il y a entre-deux.

Exemple : Seul au monde

Horreur

Histoire dont l’objectif est de générer de la peur chez les lecteurs et les lectrices, mais sans l’utilisation d’éléments surnaturels ou magiques ou, du moins, l’accent n’y est pas mis.

Exemple : Je suis un monstre de Denis Côté

Slice of life

Tu as un accès direct dans des moments intimes de la vie du personnage. Le ton est normalement léger et inspire la bonne humeur.

Exemple : My Giant Nerd Boyfriend de Fishball

Genre : Historique

Histoire basée sur un ou des faits réels ou un personnage historique important.

Folklore

Genre qui utilise le folklore historique (ce qui réunit des peuples : traditions, histoires, mythes, pratiques, etc.) comme trame de l’histoire.

Exemple : Le Hobbit de J.R.R. Tolkien

Mythologie

Réécriture d’un mythe, réinterprétation d’un mythe ou création d’un mythe. Qu’est-ce qu’un mythe ? Le mythe est une histoire qui parle d’êtres divins et qui est située dans des temps immémoriaux qui sert à expliquer les règles de la nature des choses. D’où vient la foudre ? Pourquoi avons nous le-feu ? C’est une parole qui raconte. Pour plus d’informations sur le mythe, tu peux lire des auteurEs comme Pierre Grimal, Mircea Éliade et Walter Burkert.

Exemple :Les oeuvres de H. P. Lovecraft

(Il y a toute une discussion à savoir si réellement ce que Lovecraft a écrit est l’équivalent d’un mythe moderne ou pas.)

Conte de fées

Réécriture d’un conte de fées. Le conte de fées a un schéma narratif très particulier et figé : appel à la quête, quête, rencontre d’un élément magique qui aide à la quête, réalisation de la quête, retour, élément qui ralenti le retour ou la finale. Quand on réécrit un conte de fées, ce schéma narratif est peu respecté en faveur d’un schéma narratif plus traditionnel au format de l’oeuvre.

Exemple : Cendrillon et moi : la belle-mère parle enfin de Danielle Teller

Spirituel

Raconte l’histoire d’un peuple religieux, d’un culte, de personnages religieux importants, etc. de façon romancée aka fictive de façon implicite ou explicite en se basant sur des faits.

Exemple : Les contes de Jos Violon

Saga multi période

Série d’oeuvres qui présentent différentes époques où des aventures fictives ont lieu.

Exemple : La cabane magique de Mary Pope Osborne

Aventure et tous ses sous-genres

Histoire d’aventure qui se déroule dans un passé proche ou lointain.

Exemple : Les enquêtes d’Enola Holmes de Nancy Springer

Voyage dans le temps

Voyage dans le temps grâce à la magie ou la science.

Exemple : Kimo, le dernier Shaman Baucher-morency

En bref

 

J’ai utilisé plusieurs sources pour créer cette liste. Parce que même si je me suis basée sur mon expérience et sur les connaissances que j’ai acquises dans mes études, je n’ai pas un super cerveau qui se souvient de tout. Si tu veux faire tes propres analyses, tu peux cliquer ici [insérer lien vers doc drive PDF].

Maintenant tu devrais être unE pro de la pralittérature !

Non ?

Montre tes habiletés à tes amiEs en les clanchant au quiz des genres littéraires.

Tu t’es fait demander de lire un manuscrit OU tu veux demander à quelqu’un de te lire ? Génial ! C’est toute qu’une étape. Mais qu’est-ce que ce lecteur ou cette lectrice va faire de ce manuscrit-là ? C’est là que la différence entre Alpha et Bêta lecteur ou lectrice devient importante.

Le rôle de l’écrivainE quand il ou elle remet son manuscrit à un futur lecteur ou une future lectrice est d’être TRÈS clair par rapport aux commentaires qu’il ou elle souhaite recevoir.

Psssst : si tu en es encore à l’étape d’écrire cedit manuscrit, tu peux aller lire ce billet pour t’aider à organiser ton processus d’écriture.

Alpha lecteur ou lectrice

Alpha = 1er

Il s’agit de la première personne qui lit un manuscrit avant même qu’il soit « lisible ». Souvent il s’agit d’un membre de la communauté du livre (unE écrivainE, unE libraire ou peut-être unE prof de littérature).

Son rôle : développer le plein potentiel du manuscrit.

Cette personne joue un peu le rôle de l’éditeur ou l’éditrice dans le sens où son objectif est d’amener l’écrivainE à écrire quelque chose de plus complet, de plus poussé, de plus réfléchi.

Cette personne est le premier regard extérieur sur le manuscrit, elle a donc une grande responsabilité. Elle ne doit pas décourager l’écrivainE, mais plutôt l’encourager à faire mieux.

La ligne est mince.

Puisqu’elle réalisera la première lecture du manuscrit, il est certain qu’elle y trouvera des inconsistances, des scènes étranges et des tournures de phrases moyennes. Il faudra qu’elle sache amener le sujet de façon constructive, mais qu’elle laisse toute la liberté de création à l’écrivainE.

Cette personne doit être bien choisie.

Il est possible que l’on n’ait pas dans son entourage, quelqu’un provenant du monde du livre qui a le temps, le goût ou de qui on est suffisamment proche pour lui demander d’être son Alpha lecteur ou lectrice. Cette tâche peut donc revenir à unE parentE ou unE amiE.

Il faut que l’écrivainE prenne alors plus de temps pour expliquer l’attention que le lecteur ou la lectrice devrait porter à son œuvre.

Voici une liste d’éléments auxquels il faut porter attention en tant qu’Alpha lecteur ou lectrice :

  • La compréhension du message/de la morale;
  • La compréhension générale (passages difficiles à comprendre, scènes obscures);
  • La cohérence (voix semblable tout au long du récit, respect du genre littéraire ou du format, développement des personnages crédible);
  • Les tics d’écriture;
  • La profondeur de l’histoire (passages à élaborer, schéma narratif, personnages);
  • Le réalisme des dialogues.

Voici une liste d’éléments auxquels il ne faut pas faire attention en tant qu’Alpha lecteur ou lectrice (du moins, pas avant qu’on se le fasse demander ou qu’on soit rendu à quelque chose comme la 17e lecture) :

  • Le français (fautes d’orthographe ou erreurs de syntaxe);
  • Le vocabulaire (il faut laisser la voix de l’écrivainE transparaitre);
  • Si on aime ou on n’aime pas (ça n’a pas d’importance, car le manuscrit peut être d’un genre complètement différent de celui qu’on lit d’habitude).

Ces listes ne sont pas complètes, il ne faudrait surtout pas s’y limiter ou les prendre au mot prêt. Il s’agit tout simplement de guides pour t’aider à établir une bonne communication entre Alpha et écrivainE.

J’ai beaucoup parlé de première lecture au singulier mais, des premières lectures, il y en aura autant qu’il y aura de versions du manuscrit. C’est ainsi qu’un Alpha peut avoir à relire le même manuscrit 17 fois.

Bêta lecteur ou lectrice

Bêta = 2e

Le bêta lecteur ou la bêta lectrice n’entre en jeux que lorsque le manuscrit est presque un livre. Il y a souvent aussi beaucoup plus qu’un seul Bêta lecteur ou qu’une seule Bêta lectrice.

Souvent il s’agit d’un petit groupe auquel on demande de lire la version presque achevée de son manuscrit.

Liste de caractéristiques pour s’assurer que le bon Bêta lecteur ou la bonne Bêta lectrice lit le bon livre :

  • Le manuscrit est dans le genre littéraire de prédilection du Bêta;
  • Le manuscrit correspond à un format que le Bêta connait ou a déjà lu (si un bêta lit principalement de la poésie, on ne lui demandera pas de lire une correspondance);
  • Le Bêta a une bonne capacité d’analyse et un esprit critique;
  • Le Bêta ne lit pas le manuscrit, il sait qu’il doit le décortiquer et en chercher les failles.

On laisse aux Bêtas un certain temps pour lire et on recueille les commentaires du groupe. Ensuite l’écrivainE décide ce qu’il ou elle prendra en compte.

Si les notes de l’Alpha sont plus générales que précises, le Bêta peut laisser deux types de commentaires : un à la fin de la lecture qui résume son impression et des notes ici et là dans les marges qui correspondent à des éléments bien précis qui devraient être retravaillés selon lui.

Voici une liste d’éléments auxquels il faut porter attention en tant que Bêta lecteur ou lectrice :

  • Le respect du genre littéraire et du format;
  • Le respect de la promesse annoncée par la 4e de couverture ou par les premières lignes;
  • Le français (si le Bêta est bon en français et que ça a été demandé, mais le Bêta n’est en aucun cas un service de correction gratuit);
  • La possibilité de s’identifier aux personnages;
  • L’univers dans lequel évoluent les personnages (cohérence, règles);
  • Les émotions ressenties;
  • Le vocabulaire obscur;
  • Les besoins non répondus du lecteur ou de la lectrice;
  • Recommanderait à unE amiE ou pas.

En bref

L’écrivainE se doit toujours de garder en tête que l’avis d’un lecteur ou d’une lectrice n’est que l’avis d’un particulier. Si les opinions de l’Alpha et de l’écrivainE divergent trop, il est préférable que l’écrivainE se trouve quelqu’un d’autre pour remplir ce rôle. C’est aussi pourquoi il est recommandé de toujours demander l’avis à plusieurs Bêtas et non pas se fier à l’opinion d’une personne.

En tant que premiers lecteurs et premières lectrices, autant l’Alpha que le Bêta, doivent peser leurs mots. Ils ont un grand pouvoir sur l’écrivainE : autant positif que négatif.

Un mauvais commentaire peut détruire une passion.

Alors on fait attention ! En cas de doute cherEs lecteurs et lectrices faites lire vos commentaires par un parti neutre, cette personne saura vous dire si vous être trop méchantE 😉

Il te reste des questions après la lecture de ce billet ? N’hésite pas à laisser un commentaire ou à m’écrire personnellement sur Instagram.

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *